Dépistage du cancer colorectalLe Programme de Dépistage en pratique

Dépistage du cancer colorectal - 50 à 74 ans

Important

Quel que soit votre âge, en cas de douleurs abdominales ou de symptômes digestifs (sang dans les selles, diarrhée ou constipation inhabituelle), de maladie digestive inflammatoire chronique, d’antécédents personnels ou familiaux de cancer colorectal, il est important de consulter votre médecin généraliste.

Attention, ne réalisez pas ce test lors de saignements hémorroïdaires.

1L'obtention du kit

2 possibilités pour obtenir le kit de dépistage :

Vous pouvez commander le kit de dépistage via le lien www.ccref.org/kit en renseignant votre n° du Registre national (repris au verso de votre carte d’identité) et le code personnel mentionné sur la lettre d'invitation qui vous est envoyée le mois de votre anniversaire à parir de 50 ans.
Le kit de dépistage sera envoyé directement à votre domicile endéans les 2 semaines qui suivent votre demande.

Vous pouvez obtenir le kit de dépistage auprès de votre médecin généraliste.

2La réalisation du test

Le test de dépistage consiste en un prélèvement de selles permettant d’y rechercher la présence de traces de sang occulte. Il est simple et rapide à réaliser chez vous. Un mode d’emploi détaillé est fourni dans le kit de dépistage.

3Le renvoi du test pour analyse

Une fois réalisé, le test est à renvoyer exclusivement au moyen de l’enveloppe préadressée et préaffranchie fournie dans le kit de dépistage.

4Le résultat

Environ une semaine après le renvoi du test, vous pourrez téléphoner au médecin généraliste que vous aurez renseigné sur le document d’identification pour obtenir le résultat du test.

Quels peuvent être les résultats du test ?

Dans plus de 90 % des cas, le test ne montre pas de traces de sang dans les selles.
Un nouveau test sera envoyé directement à votre domicile 2 ans après votre dernier test.
Cependant, si entre-temps vous ressentez des douleurs abdominales ou des symptômes particuliers (sang dans les selles, diarrhée ou constipation inhabituelle, ...), il est important de consulter votre médecin généraliste.

Dans moins de 10 % des cas, le test montre la présence de traces de sang.
Votre médecin vous orientera vers un gastro-entérologue qui vous proposera une coloscopie afin d’identifier l’origine du saignement. Dans près de 60% des cas, les résultats de la coloscopie révèleront qu’il n’y a pas de polype ni de cancer.
Si un polype est découvert, il sera enlevé lors de la coloscopie. On évite ainsi son évolution éventuelle vers un cancer. Plus rarement, un cancer est déjà présent. Il est le plus souvent au début de son développement, ce qui permet un traitement plus efficace et augmente les chances de guérison.
Contrairement au test, la coloscopie n’est pas gratuite mais votre mutualité la remboursera en partie.
Renseignez-vous auprès du gastro-entérologue et de votre mutualité.



Editeur responsable : CCR asbl, n° entreprise BE 0478.939.973

Mise à jour : mai 2017